Extrait et sommaire du livre

« Un extrait du livre avant d’aller plus loin »

L’hypnose pratiquée en France trouve ses premières sources dans les braises incandescentes du magnétisme et a pris corps sur les cendres encore tièdes du mesmérisme. Ses bases fondamentales se sont, elles, développées dans l’âge d’or de l’hypnose en France au travers des vapeurs polémiques de trois écoles de pensées : l’école de la Salpêtrière, celle de Nancy et la plus discrète école de Richet.
Dès 1889, le célèbre hôpital de la Salpêtrière à Paris est le théâtre de Jean-Martin Charcot. Dans le cadre de ses recherches sur l’hystérie, il y fait venir des hypnotiseurs de spectacle pour des démonstrations publiques.
Pour Charcot, l’hypnose est un état pathologique propre aux hystériques et aux névropathes, pour Bernheim, l’hypnose est un état naturel qu’il réduit à un sommeil produit par la suggestion ; Richet quant à lui explore l’hypnose pour tenter d’en extraire les lois psychologiques.
C’est ainsi que Charcot utilise l’hypnose pour mieux comprendre les paralysies hystériques et les différencier de paralysies dues à des lésions organiques identifiables par la méthode anatomo-clinique pendant que Bernheim se concentre sur l’utilisation thérapeutique de l’hypnose et que Richet en explore les thèses.

Descendante directe de l’imaginationnisme, l’hypnose thérapeutique repose depuis sur des postulats très similaires dont « l’inconscient ressource » est devenu le lieu commun. Ce dernier a émergé lentement aux État Unis dans les années quarante au prisme de ce que l’on a nommé « la troisième force » : la psychologie humaniste au travers notamment de l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers.
Dans le domaine de l’hypnose nous devons la « propagation » de « l’inconscient ressource » à Milton H. Erickson qui a su « re-susciter » l’intérêt de l’hypnose via son approche clinique et ses nombreux articles. Sa métaphore de l’inconscient est devenue dans l’esprit de toute une époque et de plusieurs générations une réalité quasi « psychotique ». À tel point que beaucoup aujourd’hui encore, dissertent sur l’endroit ou serait situé l’inconscient dans le cerveau, ou bien où il faudrait parler pour être entendu de l’inconscient, et tant d’autres fantaisies.

Nourrie depuis par les théories solutionnistes, héritières des courants constructivistes de la psychologie, qui ont donné corps et sens aux thérapies brèves, l’hypnose d’Erickson est devenue la nouvelle hypnose puis d’autres déclinaisons grâce entre autres au formidable apport d’Ernest Lawrence Rossi.
En parallèle et depuis quelques années, l’hypnose directe, dite aussi classique…
Lire la suite

SOMMAIRE DU LIVRE

Préface -9
Introduction -13
I. INFLUENCE -19
Du rapport à soi-même et au monde -19
Quatre langages influents du monde – 24
1. Langage éducationnel – 26
2. Langages social et culturel – 33
3. Langage expérientiel – 34
4. Langages individuels – 36
Processus de l’influence -38
Force de la suggestion – 41
Auto-suggestion – 44
Réflexe hypnotique – 45
Un afflux perpétuel – 48
II. PARADIGME ET POSTULATS – 51
Système binaire – 51
L’âme sensitive – 54
Le coeur affectif – 57
Simplicité perceptive – 60
L’homme tripartite – 63
En somme – 63
Illusions des réalités – 68
Subjectivité intégrative – 72
III. APPROCHE INTÉGRATIVE DE LA DOULEUR – 79
L’orientation résultat – 79
La douleur physique – 79
Étude du langage de la douleur – 81
L’éor – 92
Analyse dynamique des processus de l’éor – 95
Partager l’éor – 107

IV. DU RAPPORT À SON ÂME SENSITIVE – 109
Le pouvoir affectif – 109
Identité affective – 111
Onze voies, une alliance – 113
Self interview intégrative – 138
V. L’ÉVEIL DU WIZARD – 149
En pratique -149
L’accueil du wizard – 151
Petit grimoire de rites intégratifs – 152
Spirale affective intégrative – 153
Mantra Intégratif – 160
Potion intégrative audio – 165
Transformer le plomb en éor – 170
Filtres protecteurs intégratifs – 175
VI. HYPNOSE ET RELATION D’AIDE – 183
L’essentiel – 183
Propriété de l’hypnose – 186
Choix d’un praticien -187
Des droits et des devoirs – 189
Ce que nous soutenons – 190
Le non-intégratif – 192
D’autres visages de l’hypnose – 192
Ce que Recognition Intégrative signifie – 193
Une profession – 194
Self Hypnose Flash – 195
Conclusion – 199

CODE DE DÉONTOLOGIE – 203
Préambule – 203
I. Respect du champ d’intervention – 203
II. Respect du sujet – 206
III. Définition de la pratique – 207
IV. Professionnalisme – 208
V. Suivi professionnel – 210
LEXIQUE – 213
Douleurs physiques – 213
Magnétisme animal et Mesmérisme – 217
Troisième école – 221
Thérapies brèves – 222
BIBLIOGRAPHIE – 225
Remerciements – 231
APPENDICE – 233
Droit de réponse – 233
Transparence – 234
Point de départ – 236
Conclusion d’appendice – 246

SYNOPSIS DU LIVRE

« Mais alors, serions-nous en définitive, tous thérapeutes dans l’âme ? »

Depuis la Grèce antique, l’âme est reléguée aux fers d’une vaste geôle, celle de la psyché. Détachée du conscient, de l’inconscient et du psychisme, l’âme ici libérée, exprime mieux et plus que jamais son souffle de vie.
L’âme n’est plus réduite au siège des passions ou à un royaume spirituel cloisonné et défini ; elle devient une entité pleine et entière, libre et libératrice.
Les affects, ne représentent plus « la région de la vie psychique la plus obscure et la moins accessible » évoquée par Freud ; ils sont les sentiments de l’âme en réponse aux vibrations émotionnelles du langage du monde. Tout s’éclaircit alors…
Pour apprivoiser, le pouvoir du langage des sentiments de l’âme et ses effets remarquables, le lecteur observe au fil des pages, d’autres visages de l’influence et de hypnose.
Ce livre s’adresse aux soignants, aux aidants, aux patients, et à toute personne intéressée par la relation d’aide et l’épanouissement.